Entre 4 Murs

Voici ma cuisine de rêve …

On a planifié, planifié et replanifié cette cuisine. Je l’ai imaginée blanche pour ensuite passer au noir. Ouf, la voici enfin. Après tellement de réflexions et de tiraillements, elle est enfin terminée. Petite histoire d’une maintenant grande cuisine.

Je vous rappelle tout d’abord les objectifs que nous avions définis mon chum et moi en ce qui concerne son aménagement. Elle devait :

  • avoir un grand îlot …
    • avec 4 places assises
    • qui inclurait un maximum de rangement dont un «grand» tiroir à épices et des tiroirs pour la vaisselle, les verres, les outils de cuisine et les fameux plats de plastique
    • avec l’évier positionné de façon à voir le téléviseur
    • qui inclurait un tiroir pour la poubelle, le recyclage et idéalement le compost
  • intégrer un mur de rangement avec un espace spécifique pour les déjeuners (grille-pain, machine à café, etc.), du rangement, beaucoup de rangement
  • intégrer nos nouveaux électroménagers : un grand réfrigérateur profondeur comptoir, une plaque à induction, un four double, etc.
  • avoir un look épuré aux lignes horizontales
  • avoir une porte vitrée en remplacement de la fenêtre autrefois au-dessus de l’évier

Question de revenir un peu en arrière, voici les photos de ce à quoi ressemblait notre cuisine avant que l’on mette, à notre plus grand bonheur, la masse dedans, ben en fait, pas tout à fait. On a quand même vendu les caissons de cuisine qui étaient encore en très bon état.

webcuisineIMG_08041

WEBsalleàmangerIMG_08431

Côté design, j’ai commencé par créer une cuisine blanche que je désirais avoir en acrylique blanc et en noyer.

Cuisine noyer

J’ai regardé cette option de tous les bords et de tous les côtés. Je la trouvais belle mais pas ultra wow. Je trouvais qu’elle ressemblait trop à ce que je voyais tous les jours dans mon quotidien de designer.

Et pendant le temps des Fêtes, j’ai décidé de tout changer. J’avais trop de temps pour réfléchir et pour me perdre sur Pinterest (voyez d’ailleurs mon tableau inspirations de cuisines… plein de belles choses ) … J’ai donc eu l’idée d’avoir une cuisine noire ! J’aimais beaucoup l’aménagement de la cuisine donc j’ai fait des essais pour voir comment je traiterais la couleur car je n’allais pas mettre du noir partout, rassurez-vous !

J’ai fait cette première tentative… je n’étais pas convaincue. Je trouvais qu’il y avait un trop fort mélange de couleurs au niveau des matériaux. Quelque chose ne me plaisait pas. J’ai oublié de vous parler de ma problématique reliée à l’îlot. En fait, à cause de la dimension de l’îlot, le dessus ne pouvait pas être fait en un seul morceau car la dalle de Fenix était plus petite. Sachez que si j’avais choisi du quartz, j’aurais quand même eu ce problème. On devait nécessairement trouver une façon esthétique d’y arriver. Dans cette option, nous avons tenté un découpage avec du bois au centre en y incluant aussi un bac à fines herbes. En validant les plans, on a réalisé que le bac serait difficilement accessible. On a donc abandonné cette idée.

Noire

J’ai ensuite «testé» le noir au niveau de l’îlot en traitant le pourtour de la cuisine en blanc et en bois. Encore là, pas un coup de cœur. Je trouvais la masse trop lourde au centre. Et aujourd’hui, en voyant la place que prend mon îlot dans l’espace, j’ai trop bien fait de ne pas le faire fabriquer en noir ! Merci instinct !
Cuisine ilot noir

Voici donc l’option gagnante ! Là, je suis pleinement satisfaite. Je trouve le tout graphique et harmonieux.

Cuisine finale

J’ai donc choisi de faire mon îlot tout blanc alors que les armoires latérales sont noires avec une touche de bois blond, du frêne blanc. Ce superbe placage provient de chez Cedan. Il est vraiment magnifique et racé. Aussi, parce que je ne voulais pas avoir un grand mur noir, j’ai intégré une bibliothèque en «L» dans le mur d’armoires qui ceinture la fenêtre et qui accueille aussi le téléviseur. Non seulement ça dynamise le mur mais ça me permet d’exposer mes nombreux livres de recettes que j’aime tant !

Oui, je sais, noir c’est audacieux pour une cuisine. Et ça fait des marques de doigts. C’est ce dont j’avais le plus peur. Mais je suis tombée littéralement en amour avec le Fenix, distribué par Commonwealth Plywood et fabriqué par Dorr. C’est une surface décorative obtenue par l’utilisation de la nanotechnologie combinée à des résines acryliques de nouvelle génération, durcies par un processus de polymérisation par faisceau électronique. Avec une très faible réflectivité, sa surface est extrêmement opaque, anti-traces de doigts et offre un toucher très soyeux. Grâce à l’utilisation des nanotechnologies, comme son nom l’indique, les micro-rayures sur la surface de Fenix peuvent être réparées thermiquement. En plus, les portes sont soyeuses.

Aussi, ce qui m’a plu particulièrement c’est que les comptoirs sont faits de la même matière que les armoires donc le fini et la couleur sont les mêmes. Ça donne donc un îlot qui donne l’impression d’un gros bloc uniforme central. Et, pour conjuguer avec le fait que la surface soit trop grande pour n’être qu’en un seul morceau, j’ai décidé de jouer le détail du joint à fond en le soulignant avec des profilés d’acier inoxydable. Un beau défi au niveau de la fabrication relevé par Création Avantage.

Au niveau des électroménagers, j’ai opté pour, en majorité, des appareils de la marque Jenn-Air. Je suis littéralement tombée en amour avec leur grand réfrigérateur de 42 » de large de profondeur comptoir et avec le four double à convection/micro-ondes. Ma plaque à convection est une Bosch complètement malade. Je vous en reparlerai dans un prochain billet qui parlera des électros !

En attendant de voir les photos de la cuisine finale, voici des photos de l’évolution des rénovations.

Travaux du 3 nov (4)

Bye bye mur et portes françaises. On ouvre l’espace. Yé !

Porte dans la cuisine

La porte qui sera installée dans la cuisine en remplacement de la fenêtre existante. Le maçon s’est occupé de faire la job au mur de briques. 😉

Retombée de plafond

Eric termine les joints de la retombée. Mon design lui a donné pas mal de travail mais le résultat sera superbe !

Installation des caissson

Les joints sont terminés. On entame l’installation des caissons. Ouf, y’en a beaucoup ! Et moi, je supervise le tout de mon bureau improvisé, au salon.

Mur du four

Le mur du four est monté. Et ça prend 3 hommes forts pour entrer le double four à sa place…

Mur de la télé

Et l’autre mur… Bientôt, la télé sera installée et mes livres de recettes dans la bibliothèque !

Et enfin, les photos. Tadam !!

_AB_1746-M

_AB_1826-M

_AB_1846-Mc

N’est-elle pas magnifique cette cuisine ? C’est pas parce que c’est la mienne là…  Je dois d’ailleurs remercier mon super ébéniste Création Avantage qui l’a fabriquée. Ce fut une première pour moi d’utiliser ce nouveau matériau mais aussi une première pour mon ébéniste de travailler avec ce produit. Le comptoir de l’îlot a d’ailleurs été un sacré défi !

Dans le prochain billet, je partagerai avec vous les astuces d’organisation qui font en sorte que la cuisine est full pratique en plus d’être esthétique !

Au plaisir de lire vos commentaires sur le design. :)

************************************************

Crédits :  Armoires & comptoir : Commonwealth Plywood et Dorr et Cedan /  Fabrication des armoires : Création Avantage  /  Évier et robinet : Plomberie Mascouche /  Caissons intérieurs des armoires : Uniboard  /  Électroménagers : JC Perreault  /  Stores : Altex  /  Luminaires : par le biais de la designer  /  Mur végétal : EQ3  /  Table de béton et acier : Atelier Allard  /  Chaises : Par le biais de la designer  /  Tabourets : Jamais Assez  /  Murale sur le buffet : Empire Papiers Peints  /  Peinture : Benjamin Moore & Univers Peinture  /  Rénovations : Construction V.O.S.  /  Portes extérieures : Fenplast

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *