Entre 4 Murs

La maçonnerie… c’est pas un jeu d’enfants !

Lors d’un billet précédent nous avons parlé des dommages causés à la maison par les écureuils. Nous avons aussi relaté les vices de fabrication du mur de briques. Nous n’avons toutefois pas traité, dans le détail, les défis que posent le ragréage d’un mur de briques existant.

Le premier défi consiste à s’assurer que la brique existante soit toujours disponible et ce, dans les mêmes dimensions et couleurs.

Il s’est avéré dans notre cas que la compagnie qui a fabriqué la brique à l’origine de la construction (cimenterie St-Laurent) a été vendue à une compagnie ontarienne il y a de cela quelques années. Toutefois, cette dernière a heureusement maintenu ce produit sur le marché et la distribue au Québec. Par ailleurs, la fabrication des briques est tributaire des matières premières qui la composent. Il peut exister des différences de couleur pour un même produit entre différents lots de production. Ceci est encore plus vrai quand un produit est fabriqué dans une autre province avec des matières premières provenant de sources locales forcément différentes.

IMG_1528

 Nouvelle brique versus l’ancienne. La couleur n’est pas exactement pareille mais c’est sommes toutes satisfaisant.

L’autre aspect important lors de la reconstruction d’un mur est que, même si le produit de réparation devait être identique à la base, le fait que celui en place sur la maison ait été exposé aux rayons du soleil et aux intempéries depuis plusieurs années (15 ans dans notre cas) a altéré sa couleur et ses nuances.

Afin de minimiser les impacts des différences de couleurs entre la nouvelle et l’ancienne brique nous avions la chance d’avoir un rang de briques jaunes qui venait en quelques sortes scinder le mur en deux zones.  Le démontage du mur existant jusqu’à cette démarcation nous a donc permis de réparer la partie défaillante sans trop affecter l’homogénéité du mur en plus de minimiser les impacts de coûts de la réparation. En effet, sans ce rang de briques jaunes qui sépare la premier étage du second, qui ont permis à la maison de ne pas trop souffrir des variations de couleurs entre les anciennes et nouvelles briques, nous aurions dû démolir le mur arrière jusqu’au sol, ce qui aurait augmenté d’autant les coûts de démolition et de reconstruction du mur.

IMG_20140327_084120

 

Rang de briques jaunes.

Un autre élément important et qui nous a été souligné que par l’un des maçons consultés soit celui dont nous avons retenu les services (Marc Brosseau), est la composition du mortier. Tous les mortiers n’ont pas la même couleur et il est important de choisir un mortier avec la composition qui s’apparente le mieux avec celui déjà en place pour ne pas que le mur arbore une «cicatrice» bien visible. C’est aussi un avantage que le rang de briques jaunes nous conférait i.e de pouvoir débuter les étages supérieur avec de nouvelles briques mais aussi un nouveau mortier.

Une fois notre maçon choisi, il fallait maintenant que mère nature collabore puisque nous avions besoin d’une météo clémente pour pouvoir effectuer les réparations du mur.

Lorsque nous avons été fins prêts à entreprendre les travaux de maçonnerie, on avait des températures sous zéro la nuit. Notez qu’il est possible de faire des travaux de maçonnerie 12 mois par année dans la mesure où des produits adaptés sont utilisé et une certaine quantité de chaleur introduite dans le procédé pour que le mortier sèche au lieu de geler. Pour ce faire, différents produits existent comme des accélérants qui permettent un séchage du mortier en accéléré.

Compte tenu que nous avions encore de belles journées bien que des nuits plus froides, nous avons choisi le bon moment pour faire les travaux que nous avons combiné à l’utilisation de produits qui garantiraient une bonne prise de la brique et du mortier. Nous aurions préféré ne pas avoir recours à ces derniers mais le projet ayant débuté sur le tard en saison, nous n’avions pas vraiment d’autres choix.

20141113_082257

Mur défait au haut du rang de briques jaunes.

20141112_085711

Impressionnant quand même de voir le mur de briques à nu !

Travaux du 12 nov (1)

Les imposants échafauds qui ont été nécessaires pour effectuer les travaux.

20140811_134526

Photo «Avant»

merc_26 nov_alu ext_liv portes cont_céramique mezz (1)

Photo «Après»

merc_26 nov_alu ext_liv portes cont_céramique mezz (15)

Photo «Après»

Pour vous assurer d’un travail bien fait mais surtout pour que votre maison soit bien «protégée», le choix du professionnel en maçonnerie est d’autant plus important lorsque les travaux se font à des moments moins propices ! Renseignez-vous bien avant de choisir ce dernier. Pour notre part, nous avons été totalement satisfaits des services de Marc Brosseau et de son équipe.

20141113_081807-EFFECTS

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *