Entre 4 Murs

Les écureuils : nos amis … plutôt nos ennemis !

dimanche, janvier 11, 2015 0 , , , Permalink 0

Depuis quelques années, une famille d’écureuils avait comme habitude d’élire domicile, tout juste avant l’hiver, entre la terrasse du dernier étage (l’étage que nous avons agrandi) et les pièces en-dessous (en l’occurrence, les chambres de nos garçons). Nous avons maintes fois tenté de les relocaliser, hélas, sans succès.

La présence des écureuils a créé, en peu de temps, d’importants dommages à la maison compromettant entre autres, son étanchéité. Ils ont détruit la membrane d’étanchéité du toit plat protégeant les pièces inférieures contre l’infiltration d’eau. Ils ont en plus endommagé le mur de brique extérieur de l’immeuble permettant ainsi à l’eau de pluie de s’égoutter dans le parement de briques plutôt que par la gouttière. Ceci a engendré une détérioration prématurée du mortier et des taches noires sur la brique de la section affectée. Ceci sans compter la terrasse elle-même qu’ils avaient soigneusement rongée pour se frayer un chemin jusqu’à leurs quartiers !! **N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir. :)

IMG_20140327_084117

 ::  Taches noires laissées par l’infiltration d’eau (haut de la fenêtre de la chambre de Zénon).

20141113_082214

 ::  On voit clairement ici le passage de l’eau sur le madrier structural.

Terrasse 1

::  La terrasse rongée par les écureuils.

Terrasse 2

::  L’an passé, on avait installé du grillage mais visiblement, ça ne les a pas empêchés de s’introduire dans la structure de la maison.

IMG_0946

::  Nelson a trouvé un autre début d’invasion à domicile…

20141015_124234

::  Le trou est bien scellé avant de poser la membrane autocollante.

IMG_0953

IMG_0952

:: Les entrepreneurs ont installé une membrane autocollante ultra résistante avant de refermer le tout.

Au moment de l’inspection plus attentive du mur de briques arrière, nous avons aussi constaté un léger gonflement vers l’extérieur (communément appelé ventre de bœuf) à un autre endroit, sur cette même façade, vis-à-vis le 2e étage. Signe que la brique commençait à se détacher du mur extérieur …

Puisque des travaux de réparation du parement auraient été tôt ou tard requis pour corriger cette problématique, il valait mieux y voir avant d’ajouter un étage supplémentaire de briques à cause du poids.

Les travaux de démolition et le remplacement du mur nous ont aussi permis de découvrir une lacune dans la construction initiale de ce mur. Il ne contenait pas suffisamment d’ancrages pour le lier au mur de la maison !! Super non ?

Ce que nous a expliqué Marc Brosseau, notre maçon, c’est que, puisque les parements de briques ne sont pas structuraux, ils doivent être fixés à l’aide de feuillards d’acier galvanisé tous les 16 po horizontalement et tous les 24 po verticalement. Lors de la réfection d’un mur, il est important de s’assurer que les feuillards sont bien fixés et en quantité suffisante, car les entrepreneurs font parfois l’erreur (!) d’en installer moins pour sauver quelques sous et un peu de temps. Le fait d’ajouter un étage de brique sur le mur existant, dans sa condition initiale, aurait eu pour effet d’accélérer sa détérioration et le décollement de ce dernier qui s’était déjà amorcé… On l’a échappé belle !

Après coup, on se dit que les écureuils auront eu une contribution positive dans notre projet ! Ils nous ont coûté cher mais leurs dommages ont fait en sorte que nous avons pu construire la mezzanine (soit une bonne partie de notre investissement en rénovations), sur des bases solides !

Quand je vous parlais de vous garder un budget pour les imprévus, bien voilà pourquoi. Nous avons dû injecter plus de 3000 $ pour régler le beau problème créé par nos amis (ennemis !) les écureuils !!! Heureusement que notre maçon est super professionnel et très connaisseur. La job a été réalisée d’une façon impeccable !

20141112_085711

20141112_085719

::  L’ancienne brique retirée.

20141113_082257

:: On a choisi de retirer la brique jusqu’à la transition de briques jaune pour un plus bel effet visuel. Autrement, on aurait vu la différence de couleur des anciennes et nouvelles briques.

Travaux du 14 nov (19)

::  Le mur réparé !

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *